Études de cas

APIL – Burkina Faso

L’APIL est une association de développement particulière dans la mesure où les organisations de producteurs qu’elle soutient sont également membres de l’association. Dans le processus d’adhésion, l’ensemble des membres de l’organisation doit apprendre à lire, écrire et compter en langue locale. En effet, fortement imprégnée des valeurs collaboratives de l’économie sociale et solidaire, APIL anime et accompagne les organisations de terrain adhérentes dans la définition de leurs besoins, puis dans leurs discussions pour la consolidation de ces besoins au niveau local, avant leur validation en assemblée générale.

Nutri’Zaza – Madagascar

Nutri’Zaza est une entreprise à vocation sociale dont l’objet est de lutter de manière pérenne contre la malnutrition infantile chronique à Madagascar. Anciennement projet appelé Nutrimad et soutenu par le GRET, Nutri’Zaza distribue un aliment de complément, la KobaAina, aux populations défavorisées par l’intermédiaire d’un réseau de restaurants pour bébés et d’un réseau de vente à domicile par les « animatrices
Nutri’Zaza»

Palmis Enèji – Haïti

Promouvoir l’accès de tous à une énergie propre, moderne et économique

Nafa Naana – Burkina Faso

Démarrée à l’initiative de l’ONG Entrepreneurs du Monde, l’entreprise sociale Nafa Naana (« Le bénéfice est arrivé ») donne accès aux familles burkinabè, notamment les plus pauvres, à des produits économiques qui améliorent les conditions de vie et contribuent à réduire la déforestation massive : réchauds à gaz, foyers améliorés, lampes solaires, etc.

Le Relais Madagascar

Le gérant de RM arrive en 2008 à Madagascar, mandaté par le Relais France pour mettre en place la délocalisation d’une activité de tri de fripes dans le pays. Le client est un commerçant malgache d’origine indienne (Société MIEZAKA), basé à Fianarantsoa. S’approvisionnant jusqu’alors auprès de Relais France en balles de fripes triées, il souhaitait réaliser le tri à moindre coût à Madagascar. Aujourd’hui, l’entreprise, installée dans une ancienne usine de voiture, traite 4200 tonnes de textile par an.

Phare Performing SE (PPSE) – Cambodge

Née en 2012, Phare Performing Social Enterprise (PPSE) est une entreprise sociale qui crée, produit et diffuse des créations artistiques et culturelles au Cambodge et à l’étranger. Les artistes employés par PPSE sont issus des promotions formées par l’Association Phare Ponleu Selpak (PPSA), créée il y a 20 ans pour fournir une éducation à moindre coût aux enfants des zones rurales autour de Siem Reap. PPSE est rentable depuis 2 ans maintenant et croit rapidement.

Taysir – Tunisie

La vision de Taysir Microfinance est de devenir une Institution de Microfinance pionnière combinant rentabilité financière et performances sociales. Elle adopte une approche micro-économique au service de
son public cible et une approche macro-économique au service de la collectivité. Taysir Conseil œuvre dans une action de complémentarité à travers un appui et un accompagnement des porteurs de projets grâce aux
subventions qu’elle mobilise auprès des bailleurs de fonds privés et publics.

ETD – Togo

L’association ETD est un acteur majeur du paysage du développement togolais. Son produit phare est l’ESOP, une entreprise intermédiaire de structuration des organisations de petits producteurs qui collecte, transforme et commercialise les productions locales, majoritairement à destination d’un public national ayant un certain pouvoir d’achat, en assurant une juste répartition de la valeur ajoutée sur toute la chaîne de valeur.

CAMNAFAW – Cameroun

Acteur camerounais majeur de la planification familiale, de l’accès à la santé de la reproduction ainsi qu’à l’amélioration de la prise en charge des minorités fragiles, CAMNAFAW a engagé une réflexion sur sa capacité à générer des revenus en propre. Les 4 centres de soin qu’elle gère vendent déjà des prestations de santé et des médicaments, et l’ONG souhaite qu’à terme ils soient en mesure de couvrir leurs charges.